Reconstruction probabiliste de généalogies dans une population de rosiers

Les acteurs: 

Le Laboratoire Angevin de REcheche MAthématiques, l'Institut de Recherche en Horticulture et Semences, le Centre de Recherches Historiques de l'Ouest et le Centre François Viète

Type de collaboration: 
Collaboration scientifique


L'objectif de ce projet pluridisciplinaire est de reconstruire les généalogies potentielles dans une population de rosiers de ploïdies variables (de 2x à 6x) à partir de signaux génétiques et de sélectionner les liens généalogiques les plus probables.

Une recherche exhaustive permet un choix rétrospectif des parents les plus probables pour un individu en appliquant les probabilités aux lois de la génétique et aux recherches historiques. C'est une véritable enquête mêlant mathématiques, horticulture, génétique, histoire.

Ce travail encore en cours bénéficie d'un financement de l'Université d'Angers et du RFI Objectif Végétal.



















Fig. 1 : Exemple de généalogie potentielle exhaustive pour un individu isolé



Fig. 2 : Diversité de rosiers.



Fig. 3 : Exemple de généalogie potentielle de la population.